LE TRIANGULISME

Je ne puis dire exactement quand les triangles vinrent habiter mes dessins et m’inspirer un mouvement pictural que j’ai créé vers la fin des années 60 et que j’ai nommé “LE TRIANGULISME”, néologisme né de la triangulation.
Est-ce ma fascination pour ce polygone à trois côtés, trois angles et trois points d’appuis s’accommodant de tous les reliefs lorsqu’ils permettent à des meubles ou des édifices de reposer sur le sol irrégulier en créant un plan ?
Le triangle est présent partout dans l’aventure humaine qu’il s’agisse de la portion de tarte, de géodésie, de symbolisme, des pyramides, des Bermudes, du triangle d’or pour la drogue en Thaïlande et même en littérature quand Monstesquieu, dans «Les Lettres Persanes», fait dire à Rica dans sa lettre à Usbeck* :

…“On dit fort bien que, si les triangles faisaient un Dieu, ils lui donneraient trois côtés.
Mon cher Usbek, quand je vois des hommes qui rampent sur un atome, c’est-à-dire la Terre, qui n’est qu’un point dans l’univers, se proposer directement pour modèles de la Providence, je ne puis accorder tant d’extravagance avec tant de petitesse.”…

(Rica parle, bien entendu, de ces hommes qui ont eu la vanité de faire leur Dieu à leur image.)

Il se peut que ce constat m’ait poussé à représenter les humains sous un aspect triangulé, dépouillé de leurs apparences naturelles.
Le TRIANGULISME est venu à la vie vers 1967 je pense, période pendant laquelle j’ai réalisé mes premiers tableaux avec ce mode d’expression qui consiste à créer des personnages, des animaux, des objets, des paysages en n’utilisant que des triangles de formes diverses.
L’assemblage de ces polygones, parfois cabossés, donne naissance à des êtres dont l’humain n’apparaît en grande partie que par le regard et le sourire plein d’humilité.
Bien qu’ayant exploré toutes les applications du TRIANGULISME ma préférence va vers la représentation des êtres humains.

J’espère que d’autres artistes utiliseront le TRIANGULISME pour le faire évoluer selon leur propre inspiration et leur sensibilité.

Alain Chayer

* lettre LIX Paris, le 14 de la lune de Saphar

Text available in English»

 

KPICASA_GALLERY(TRIANGULISME GALLERY)

TRIANGULISM

I cannot exactly tell when triangles came to life in my drawings and inspired a pictorial movement that I created towards the end of the sixties that I called “TRIANGULISM”, word born from triangulation.
Is it my fascination for this polygon with three sides, three angles and three support points, adapting itself to all landscapes when they allow furniture or buildings to rest on the irregular soil creating a plan ?
Triangles are present everywhere throughout the human adventure; a piece of pie, in geodesy, in symbolism, with pyramids, the Bermuda triangle, the golden triangle of drugs in Thailand and even in literature when Montesquieu, in “Les Lettres Persanes”, has Rica say to Usbeck in a letter* :


…“We very well say that if triangles created a God, they would give him three sides.
My dear Usbeck, when I see men crawling on an atom, the Earth, which is just a dot in the Universe, proposing to be models of providence, I can’t give such extravagance with such smallness.”…

(Rica talks, of course, of these men who created God to their image.)

It is possible that this realization pushed me to represent humans with a triangular aspect, stripped from their natural appearance.
TRIANGULISM came to life around 1967 I believe, an era during which I created my first paintings with this way of expression that consists of creating characters, animals, objects and landscapes using just triangles of various shapes.
The assembly of these polygons, sometimes dented, gives birth to beings whose human traits only appear in majority in the look and smile full of humility.
Even though I have explored all applications of TRIANGULISM, my preference is for the representation of human beings.

I hope other artists will use TRIANGULISM to make it evolve according to their inspiration and sensitivity.

Alain Chayer

* letter LIX Paris, the 14th of Saphar’s Moon